Thés Sombres 黑茶 heicha

Il n'y a pas assez de produits en stock.

CCK1000

Petites mandarines de Pu Er cuit shu, à emporter partout !

Livraison offerte à partir de 20€ d’achat

7,49 €

Paiement sécurisé

Add to Wishlist Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client

Temps
d'infusion
4
Température
d'infusion
95 à 100
Moment de
la journée
A tout moment
Pays Chine
Conditionnement Pièce
Type de thé Sombre
Description

Originaire de l'Himalaya et des contreforts Est de la Chine, le "Citrus sinensis", nom latin de l'orange,  est séché et consommé en Chine depuis la nuit des temps pour ses vertus médicinales. Les écorces d'orange sont utilisées par exemple, dans la cuisine chinoise pour dissoudre les graisses et faciliter la digestion. Les parties blanches de l'écorce renferment également différents flavonoïdes, des composés antioxydants pouvant agir dans la prévention des maladies cardiovasculaires et certaines maladies chroniques.
C'est donc une tradition en Chine de remplir de Pu'er l'intérieur d'agrumes évidés. Placés au soleil pendant environ une semaine, les fruits se dessèchent lentement et confèrent au thé une saveur acidulée très agréable. On peut ainsi utiliser toutes sortes d'oranges et mandarines, mais aussi des citrons, des pamplemousses ou des pomelos.
Un plaisir gourmand à consommer sans modération. Pour plus d'efficacité "thérapeutique", il est recommandé d'infuser le thé avec des morceaux d'écorce.

Vendu à la pièce Attention chers clients, le poids de l'article peux varier de quelques grammes : poids de 15g à 25g  ! La couleur de l'emballage également !

Sous une forme différente, en mini galettes, vous pouvez aussi découvrir le Pu Er Cru à la saveur végétale !

Thé et santé

Utilisé par la médecine traditionnelle chinoise, le Pu Er, thé oxydé et fermenté, a longtemps été une boisson essentielle pour les minorités et populations nomades vivant dans des régions frontalières ou éloignées. Ces populations se nourrissaient essentiellement de viande séchée très grasse et de beurre, pour supporter les grands froids, l'altitude et le manque de légumes et fruits. Ce thé leur permettait d’équilibrer leur régime alimentaire en luttant contre l'accumulation de graisses. La médecine occidentale reconnaît aujourd’hui au thé sombre chinois, la famille du Pu Er, des vertus dépuratives, notamment pour réguler l’organisme, favoriser la digestion et contribuer également à éliminer le mauvais cholestérol.