Thés Sombres 黑茶 heicha

Dans les années 1990, le marché occidental découvre les thés noirs chinois 黑茶 heicha. Faute de vocable approprié (puisque le mot « noir » est déjà utilisé les thés rouges), nous les désignons alors par « thés sombres » ! Aujourd’hui, nous les appelons aussi Pu’er… Mais tous les thés sombres ne sont pas des Pu’er, surtout quand ils ne viennent...