Thés d'origine

Les Maisons de Thé UNAMI vous propose de découvrir notre sélection de thé d'origine, une classification par pays ou par région.

Thé de Chine

En Chine, les couleurs du thé sont au nombre de six : vert 绿茶 lücha rouge 红茶 hongcha noir 黑茶 heicha bleu-vert 青茶 qingcha blanc 白茶 baicha et jaune 黄茶 huangcha. Ces couleurs font plus souvent référence à la teinte de la liqueur qu’à celle des feuilles de thé sec. Le thé développe à la tasse une palette exceptionnelle de couleurs depuis le cristal transparent d’un thé blanc jusqu’au brun profond, presque opaque d’un thé noir, en passant par...

Thé du Japon

Comme en Chine, la destinée du thé Japonais a été dès ses origines liée à celle du bouddhisme, les moines zen ayant été les premiers à introduire le breuvage dans le pays, et ayant été ses plus fervents ambassadeurs. Deux grands noms de l'histoire japonaise surtout, Eichû et Eisai, sont à l'origine de la passion japonaise pour le thé. Eichû, une première introduction du thé au Japon L'idéogramme cha (茶) semble avoir été utilisé au Japon...

Thé de Corée

Bien que les Coréens estiment l’arrivée du thé en Corée sous le règne de la Reine Seondeok (632-647), le samkuksaki (l’Histoire des Trois Royaumes, littérature retraçant l’histoire de la Corée lorsque celle-ci fut divisée en trois états) situe l’arrivée des premières plantations sous le règne du Roi HeongDeok (826-836). Les rapports racontent qu’un envoyé du Roi ramena de son voyage au sein de la Dynastie Tang de mystérieuses graines, et qu’il...

Thé de Taiwan (Formose)

Formose (Taiwan) : lorsque l’on parle de thé, on désigne Taiwan par son ancien nom, Formose (la belle île), qui lui fut attribué au XVIe siècle par les Portugais. La culture du thé est plus récente à Formose qu’en Chine continentale. Un peu d’histoire Les premiers théiers de Formose sont des plants originaires de la région chinoise du Fujian, qui fait face à l’île. Ces théiers furent plantés à la fin du XVIIe siècle, après la colonisation...

Thé de Thaïlande

Lors de la Guerre Civile chinoise, les Kuomintang furent battus et durent fuir en retraite, la majeure partie fuirent à l’Est et fondèrent Taiwan en 1950, mais une partie fuit à l’Ouest et le Sud par la Birmanie pour finalement s’installer dans les montagnes Thaïlandaise au nord de Chiangmai. Ils furent tolérés et des accords furent passés pour qu’ils restent dans les montagnes et aident a sécuriser les frontières montagneuses contre l’avancée...

Thé du Sri Lanka (Ceylan)

Ceylan (devenue le Sri Lanka en 1972, mais l’on continue à utiliser le nom de Ceylan à propos du thé) s’est mise comme l’Inde assez tardivement au thé, sous la domination britannique. Ceylan est cependant aujourd’hui l’un des principaux exportateurs mondiaux (95% de sa production), en concurrence avec le Kenya en termes de volume. Il s’agit principalement des thés rouges (black teas). Un peu d’histoire Les thés de Ceylan sont nés à partir...

Darjeeling - Thé d'Inde

Darjeeling, située sur les contreforts de l’Himalaya, au nord-est de l’Inde, fut « offerte » en 1836 à la couronne britannique par le Rajah du Sikkim et fut ainsi annexée à l’Inde. Les Britanniques allaient développer la culture du thé dans cette région à l’environnement extrêmement favorable. Ainsi, les jardins de Darjeeling produisent les thés rouges (dénommés black teas ou thés noirs par les Occidentaux) devenus les plus célèbres au monde...

Assam - Thé d'Inde

L'Assam : A l’est de Darjeeling, cette région de la vallée du Brahmapoutre, au nord-est de l’Inde, se situe entre le Bangladesh, le Myanmar et la Chine ; une partie, au sud, est passée au Pakistan au moment de la partition. C’est une région de faible altitude, devenue la première région productrice du monde avec ses immenses plantations protégées par l’ombre de grands arbres. Au XIXe siècle, la région était en fait encore recouverte d’une...

Autres thés d'origine

Vous pouvez trouver notre sélection de thés d'Afrique : thé du Malawi, thé du Rwanda, et auusi du Népal, du Vietnam, de Java, ...